Alentours: toujours différent, toujours beau

Si vous roulez vers le sud à Paray-le-Monial / Mâcon, vous verrez le paysage changer. Vous laisserez la brume et les toits gris derrière vous, le ciel s’éclaircit et vous apercevrez des maisons aux couleurs douces et chaudes. Vous ressentez la transition du nord au sud. Les pâturages aux vaches charolaises bordées de haies vertes, les champs de maïs, les vignobles et la forêt mystérieuse alternent. Fermes traditionnelles, villages agréables, églises romanes, méandres de la Loire et lignes droites du canal de Roanne à Digion: ils s’étalent sur cette zone en pente comme une courtepointe en patchwork.

Vous trouverez ci-dessous un aperçu des activités amusantes et des sites touristiques. Pour entrer dans l’ambiance des vacances!


La Loire et autres eaux

L’Estefana est située dans une zone humide. A deux pas, vous trouverez la Loire et le canal de Roanne à Digoin. Mais il y a aussi des cascades et des barrages dans la région. Il y a quelque chose pour chacun.

Canoë et kayak
La Loire est alimentée en eau de pluie, ce qui la rend turbulente certaines saisons. D’autre part, le cours naturel de la rivière offre de belles plages où vous pourrez profiter d’un pique-nique sur cette dernière et plus longue (1012 km) rivière préservée de France. Ces endroits sont les plus faciles à trouver en canoë ou en kayak, aucun autre trafic fluvial n’est pas possible ici. En été, la rivière est basse et vous pouvez nager en cours de route. Il existe plusieurs itinéraires et aucune expérience n’est requise car vous naviguez en aval. Demandez-nous les possibilités.

Canal de Roanne à Digion
Ce canal est parallèle à la Loire et a été construit dans la période 1827-1838 pour permettre la navigation fluviale de Digoin à Roanne. Il mesure 55 kilomètres de long et possède 10 écluses pour combler le dénivelé de 37,27 mètres. L’intention était de poursuivre le canal et de le relier au Rhône via le canal de Givors. Cela ne s’est jamais produit car d’autres moyens de transport sont devenus monnaie courante. Maintenant, c’est un canal tranquille pour la navigation de plaisance.

Cascade de Pisserotte – Arfeuilles
Ces belles cascades sont situées juste en dessous d’Arfeuilles. La légende raconte qu’il y avait là un vortex d’une profondeur insondable. Tous ceux qui le regardait disparaissait dans les profondeurs. Les villageois ont essayé de remplir la avec des rochers, mais l’abîme a tout vomi à nouveau, créant une cascade. Vous pourrez profiter d’un bon pique-nique et vous baigner dans les parties calmes. Bon point de départ pour une promenade. Le GR3 (qui fait partie du chemin de pèlerinage de Saint-Jacques-de-la-Compostelle) passe à proximité.

Barrages – Renaisson
Deux réservoirs y sont réunis: le Barrage de Rouchain et le Barrage de la Tache (ou du Chartrain), qui alimentent la région de Roanne en eau potable. Ce dernier est le plus ancien (1888-1891) et possède un réservoir de 3,6 millions de m3. Au bord de cette barrage voûte (vers Saint-Rirand) se dresse un Douglas de 66 m de haut, l’un des plus hauts arbres de France. Le barrage de Rouchain est un barrage gravitaire de 1976 d’un volume de 6,5 millions de m3. Vous pouvez vous promener sur les barrages et visiter la Maison de l’Eau à proximité. Les sports nautiques ne sont pas autorisés.

Pêche
La Fédération de Pêche de Sâone-et-Loire propose sur son site Internet une carte interactive des lieux de pêche. Vous avez besoin d’un permis de pêche pour pêcher. Vous pouvez commander et télécharger le permis en ligne sur www.cartedepeche.fr.


Se promener

Plus de 80 itinéraires ont été décrits dans les environs de Marcigny. Vous pouvez sélectionner par emplacement et par longueur via ce site web avec des itinéraires de randonnée. Vous pouvez télécharger un carte au format pdf. Nous mettons en évidence quelques zones de marche spéciales ci-dessous.

Forêt de Lespinasse – Vivans
Belle forêt de chêne (455 ha) chargée d’histoire. Julius Ceasar a écrit sur une escarmouche entre les légions d’Arvernes et d’Aspinassia dans la vallée de Texonnaria, le prédécesseur de cette forêt. Différents itinéraires (randonnées pédestres ou VTT) sont indiqués. Il y a aussi une promenade pour les handicapés /poussettes. Il y a aussi des marais où vous pouvez pêcher (avec un permis!) et de belles aires de pique-nique. Visitez également le centre d’accueil Le Grand Couvert à Vivans pour tout savoir sur cette forêt.

Forêt domaniale des Charmays – Semur-en-Brionnais
Très vieille forêt avec une charge mystique. Vous montez de la Chapelle Notre-Dame de La Touche jusqu’à une source prétendue médicinale. L’histoire raconte qu’une femme a bu au puits et n’a pas été blessée après avoir été écrasée par une charrette. En guise de remerciement, elle a placé une statue de la Vierge au puits. Tournez à droite et la forêt de épinettes cède la place aux fourrés de chênes. Ici, vous verrez d’anciennes formations rocheuses, des huttes mystérieuses et rencontrerez des moutons échappés de la ferme à la lisière de la forêt. On dit que le hameau voisin de Montmegin abritait des druides, attention!

La Roche Solutré – Solutré-Pouilly
La célèbre Roche Solutré n’est pas isolée: ce sont 4 collines rocheuses avec des vues impeccables, par temps clair, vous pouvez même voir le Mont Blanc. Si vous y allez par commodité, vous montez la Roche de Solutré, si vous préférez le spectacle, choisissez la Roche de Vergisson. Pendant la montée, vous passez des falaises abruptes où les alpinistes sont souvent occupés. En plus, vous pouvez faire un bon pique-nique. Selon la légende, la Roche Solutré était utilisée à l’époque préhistorique pour chasser les chevaux sauvages. De nombreux ossements ont été retrouvés à la base, que l’on peut désormais admirer dans le musée au pied du rocher.

Grottes de Blanot – Blanot
Visite personnelle en petit groupe en français ou en anglais. 800 marches vous mènent à une profondeur de 80 mètres (et plus tard de retour). Par des couloirs sinueux passionnants, étroits et glissants, vous traversez 21 salles avec des stalachmites et des stalactites, chacune avec son propre nom. Certains ont jusqu’à 400 millions d’années. Aventureux pour les enfants. Apportez quelque chose de chaud, la température dans les grottes est de 12 degrés! Il est également agréable de se promener dans la forêt autour des grottes.


Vélo, patin à roulettes, équitation à dos d’âne

Si vous souhaitez découvrir la région, nous pouvons vous fournir du matériel: des VTT (électriques ou non), des patins ou encore un âne! Il existe 25 itinéraires VTT dans la région, de difficulté et de longueur variables (6 à 45 km). Demandez-nous un itinéraire sur mesure. La Voie Verte, voie plate construite sur un ancien chemin de halage et voie ferrée, qui traverse Marcigny, relie Paray-le-Monial à Montrond-les-Bains (140 km). L’itinéraire est lié à d’autres itinéraires qui vous permettent de traverser toute la Bourgogne.


Des églises

Bien avant que les ducs ne fassent l’histoire aux XIVe et XVe siècles, il y avait deux ordres monastiques qui dominaient le christianisme en Europe occidentale: l’ordre clunisien et l’ordre cistercien. Les moines se sont révélés être de précieux bâtisseurs, ce qui signifie qu’à partir de l’an 1000, on peut parler d’un style architectural roman bourguignon. De ce fait, le sud de la Bourgogne regorge d’architecture romane. Cluny, Paray-le-Monial, Charlieu: autant de points forts de l’architecture romane.

Cluny
Siège de l’Ordre de Cluny, fondé en 910. Jusqu’à la construction de Saint-Pierre à Rome (1506), l’église abbatiale était le plus grand édifice religieux d’Europe. Grâce à une discipline monastique stricte et à la charité, l’ordre fut largement imité en Europe occidentale et devint un lieu de pèlerinage pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Même si vous n’êtes pas religieux, Cluny en vaut la peine. Allez au Haras National et visitez les écuries, un spectacle équestre ou montez vous-même en selle et suivez les itinéraires équestres de la région.

Paray-le-Monial
Ce lieu de pèlerinage est dédié au culte du Sacré-Cœur. Au XVIIe siècle, la religieuse Marguerite-Marie aurait eu une vision du Christ pointant vers son cœur, en référence à sa souffrance et à sa rédemption. Maintenant, elle a été canonisée et repose dans la Chapelle de la Visitation, où elle a également eu sa vision. De nombreuses communautés religieuses ont été établies ici, vous permettant de vivre une tranquillité sereine en centre-ville. La Basilique du Sacré-Coeur est l’église la plus imposante et des messes extérieurs sont donnés dans le parc des Chapelains adjacent.

Abbaye de Charlieu
Les fondations de cette abbaye de style clunisien remontent à 872. L’abbaye possède un beau cloître et permet d’admirer l’art sacré. Le cloître a été acheté par les Américains au XXe siècle et devait être démantelé. L’État français l’a arrêté et ainsi le Couvent des Cordeliers peut encore être visité. Assurez-vous de monter la crête de l’église abbatiale Saint-Fortuné pour la vue. Il y a aussi une exposition d’art contemporain. Enfin, promenez-vous dans le centre chaleureux avec ses maisons à colombages et ses rues étroites.

Abbaye La Bénisson-Dieu
Cette abbaye avec très beau toit a été fondée en 1138 par des adeptes de Saint Bernard. On estime que l’abbaye comptait à son apogée environ 5000 moines qui séjournaient dans l’abbaye elle-même, ou dans l’une de ses nombreuses dépendances de la région. Après la Révolution française, tous les moines avaient disparu. Les bâtiments ont été vendus et ont servi de carrières. Quelques années plus tard, l’église a été achetée par les villageois pour devenir une église paroissiale. De cette base, de plus en plus a été restauré à l’attrait d’aujourd’hui.


Châteaux

Dans le Charolais-Brionnais, il y a plus de 200 châteaux, forteresses ou ruines. Tous avec leur propre histoire. Nous donnons un petit aperçu des plus belles de notre région.

Château Saint-Hugues – Semur et Brionnais
L’un des plus anciens châteaux de Bourgogne, les premières fondations datent de la fin du Xe siècle. Résidence de la célèbre famille Semur et également abbé de Saint Hugues, abbé de Cluny. Rare exemple de donjon de l’époque romaine. En plus des découvertes archéologiques, il existe une collection d’affiches sur la Révolution française. Des vêtements d’habillage sont disponibles pour les enfants. Visitez également le Grenier au sel librement accessible. La taxe sur le sel détestée était stockée dans ce ‘bureau des impôts’, l’une des raisons de la Révolution française.

Château de la Clayette – La Clayette
Ce château est une propriété privée, mais depuis l’été 2020 certaines parties de ce château peuvent être visitées trois fois par semaine, comme la tour Paray, qui se démarque depuis le XVe siècle, les écuries, la cuisine médiévale, la chapelle et autres dépendances du château. C’était à l’origine un château du XIIIe siècle, entouré de douves et d’un grand étang dans lequel les tourelles gothiques se reflètent magnifiquement. L’étang regorge de grosses carpes que les Français aiment pêcher. Le village est également agréable à voir et autour du château se trouvent plusieurs terrasses confortables.

Château de la Roche – Saint-Priest-la-Roche
Ce château féerique, aux fondations datant de 1256, se dresse sur un rocher entouré par l’eau du réservoir de Villerest, alimenté par la Loire. En été il y a des visites guidées théâtrales où la vie de la famille Roustan (propriétaires du château 1900-1930) est reconstituée. Une visite interactive, pleine de surprises et de rencontres pour toute la famille. Il y a aussi deux salles d’évasion dans le château. Réservez votre visite du château à l’avance.

Et plus … des ruines librement accessibles:
Château des Cornes d’Urfé – Champoly
Château de Montgilbert – Ferrières-sur-Sichon
Tour Saint Maurice – Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire


Goûter

Profitez de délicieux plats et boissons, on ne peut que trop bien faire ça en Bourgogne. Vous pouvez vous procurer les ingrédients les plus savoureux du marché ou directement auprès des producteurs locaux. Voici quelques conseils, mais demandez-nous toujours personnellement les dernières informations des meilleures adresses.

Marché Marcigny
Il s’agit du marché hebdomadaire de la région, attirant tout le monde de la région. Le marché commence le lundi matin et dure jusqu’à midi environ. Si vous avez pris le petit-déjeuner en premier, il est difficile de se garer. Ce marché offre de tout: légumes, fruits, viande, fromage, épices, textiles et bien sûr le marché aux animaux. Les enfants peuvent caresser les animaux. Il y a de grands étals, mais aussi des agriculteurs avec quelques œufs et légumes de leur propre potager. De vrais produits locaux. Astuce pour faire le plein de légumes ici: bien mieux qu’au supermarché.

Le vin
Les Romains ont amené la vigne en Bourgogne, mais les moines ont vraiment commencé à cultiver le vin: pas seulement pour la messe, mais encore plus pour leurs invités. Ils ont sélectionné les cépages et amélioré les techniques du production. Le vin est progressivement devenu un outil politique. Philippe II le Hardi (1342-1404) a toujours pris le vin avec lui dans les négociations et a encouragé la culture de raisins de qualité, en fait le prédécesseur de l’appellation d’origine contrôlée. L’AOP la plus proche de L’Estefana est la Côte Roannaise et comprend 215 hectares de vignobles avec une trentaine de caves qui peuvent être visitées. Plus d’infos sur: https://coteroannaise.fr/.

Le fromage
Avec 27 fromages bourguignons différents, vous pouvez mettre un plateau de fromages varié sur la table. Prenons un Epoissess, par exemple: un fromage crémeux de caractère à base de lait de vache entier avec une écorce d’orange. Il existe également des fromages monastiques tels que Cîteaux, La Pierre-qui-vire et Nuits-st-Georges. Ces fromages à pâte molle épicés se marient bien avec un verre de vin. Enfin, il y a les fromages de chèvre, comme le Crottin de Chavignol de Loire. Ces petits fromages ronds épicés sont fabriqués à partir de lait cru. Si vous préférez un fromage de chèvre plus doux, essayez les Pâtes molles du Charolais.

Les vaches charolaises
Quand on pense à la campagne bourguignonne, on pense aux vaches charolaises. Le nom vient de la commune de Charolles, mais le principal marché aux bestiaux de cette race est à St-Christophe-en-Brionnais. Tous les mercredis matin, les agriculteurs viennent de partout pour acheter ou vendre du bétail. Dans les cafés adjacents les marchands de bétail propices donnent un tour après l’autre. Dans la cuisine, le pot au feu cuit pour terminer la journée de marché par un repas copieux. Vous pouvez visiter le marché aux bestiaux avec une visite guidée et déguster les spécialités charolaises  au midi chez les restaurateurs locaux: www.tourismecharolaisbrionnais.fr.

error: