Alentours: toujours différent, toujours beau

Si vous roulez vers le sud à Chalon-sûr Saone, vous verrez le paysage changer. Le ciel s’éclaircit et vous apercevrez des maisons aux couleurs douces et chaudes. Vous ressentez la transition du nord au sud. Les pâturages aux vaches charolaises bordées de haies vertes, les champs de maïs, les vignobles et la forêt mystérieuse alternent. Fermes traditionnelles, villages agréables, églises romanes, méandres de la Loire et lignes droites du canal de Roanne à Digion: ils s’étalent sur cette zone comme une courtepointe en patchwork. Il y a tellement d’activités et de sites amusantes à découvrir que nous donnons un aperçu. Pour entrer dans l’ambiance des vacances !


Marcigny

A 4 km d’Estefana vous trouverez la ville de Marcigny avec commerces, supermarchés et terrasses. Cette ville s’est développée autour du monastère des femmes qui y a été construit au XIe siècle. Des vestiges sont encore visibles, comme l’église Saint-Nicolas, la tour du Moulin, d’anciennes maisons et hôtels particuliers, ainsi que l’hôtel de ville, construit au XVIIIe siècle. Une attraction est le marché hebdomadaire du lundi matin, qui attire tous les habitants de la région. Le marché dure jusqu’à environ midi et propose de tout : légumes, fruits, viande, fromage, épices, textiles et bien sûr le marché aux animaux. On y trouve de grands étals, mais aussi des agriculteurs avec quelques œufs et légumes de leur propre potager.


En vélo

L’environnement roulant d’Estefana convient au cycliste sportif ou au cycliste loisir à assistance électrique. Dans les environs différentes pistes cyclables (également pour VTT) ont été aménagées, variant en difficulté et longueur (6 à 45 km). Contactez-nous pour un itinéraire sur mesure. A 4 km du camping, la Voie Verte passe près de Marcigny, un itinéraire plat et asphalté aménagé sur une ancienne voie ferrée proche de la Loire. C’est un excellent point de départ pour explorer la région vallonnée avec ses villages et églises des deux côtés de la Loire. Il y a suffisamment de variété pour faire des balades à vélo variées sur plusieurs jours.


Pour les enfants

Parc récréatif Loge des gardes – Laprunge
Un parc verdoyant et arboré qui regorge d’activités sportives estivales pour les enfants jusqu’à 11 ans : escalade, glissade et saut, tout est possible ici. Vous y trouverez des tyroliennes, des petits quads, des toboggans et un parcours trottinette. Si cela ne suffit pas, empruntez la piste « pneumatique » longue de 350 mètres, aux virages relevés qui serpente entre les arbres. Entretemps, vous pourrez profiter de belles vues sur les Monts de Madeleine.

Parc d’attractions / Zoo Le Pal – Dompierre-sur-Bresbe
Un parc d’attractions et un zoo à la fois. En raison de sa grande variété, il convient aussi bien aux enfants plus jeunes qu’aux plus âgés. Sur 50 hectares, vous trouverez quatre montagnes russes, quatre attractions aquatiques, des dizaines d’autres attractions plus petites, des terrains de jeux et 1000 animaux différents. Le parc abrite de « vrais animaux de zoo tels que des crocodiles, des éléphants, des girafes, des lions, des tigres, des pingouins et des chimpanzés. De jeunes animaux naissent régulièrement et peuvent également être observés.

Forêt d’escalade Cimes Aventure – Saint-bonnet-des-quarts
Balancez-vous à travers les arbres comme un singe, planez dans les airs comme un oiseau sur l’une des deux tyroliennes de 120 mètres de long, ou empruntez la tyrolienne que vous pouvez « faire du vélo » ! Il existe plusieurs cours, vous pouvez donc certainement y passer un après-midi entier. Il existe un parcours adapté pour les enfants âgés de 6 ans et plus et mesurant 1,10 mètre. Vous pouvez réaliser tous les parcours à une hauteur de 1,40 mètres.

Karting Alcava – Gueugnon
Découvrez cette piste de karting de 740 mètres de longueur. Trois types de karting sont possibles : 270 cm3 pour les adultes, kart ludique pour les enfants de 7 à 13 ans et quads pour les enfants de 7 à 14 ans. La piste dispose d’un chronométrage électronique avec affichage en direct sur un grand écran. Les spectateurs peuvent s’asseoir sur la terrasse avec vue sur le circuit. Réservation préalable requise.

Piscines – Marcigny / Roanne
Aux mois de juin, juillet et août, Marcigny dispose de sa propre piscine extérieure chauffée avec pataugeoire et pelouse (température au moins 26 degrés). En dehors de cette période et lorsque la météo est mauvaise, nous vous conseillons la piscine Le Nauticum à Roanne. Voici une grande piscine intérieure avec toboggan et rapides. Pendant les mois d’été, divers toboggans sont également disponibles à la piscine extérieure. Attention : bonnet de bain et slip de bain moulant sont obligatoires à la piscine de Roanne.


Les eaux

La Loire
Alimentée par les eaux de pluie, la Loire est turbulente à certaines saisons. D’autre part, le cours naturel de la rivière offre de belles plages où vous pourrez profiter d’un pique-niquer sur cette dernière et la plus longue (1012 km) rivière préservée de France. Ces endroits sont plus faciles à trouver en canoë ou en kayak, la circulation d’autres bateaux n’est pas possible ici. En été, la rivière est basse et vous pourrez profiter d’une belle baignade en cours de route. Il existe plusieurs itinéraires et aucune expérience n’est requise pour naviguer en aval. Veuillez nous contacter pour connaître les possibilités.

Canal de Roanne à Digion
Ce canal est parallèle à la Loire et a été construit dans la période 1827-1838 pour permettre la navigation intérieure de Digoin à Roanne. Il mesure 55 km de long et dispose de 10 écluses pour combler le dénivelé de 37,27 m. L’intention était de poursuivre le canal et de le relier au Rhône via le canal de Givors. Cela n’a jamais été réalisé car d’autres moyens de transport sont devenus courante. C’est désormais un canal tranquille pour la navigation de plaisance. A Digoin le canal traverse la Loire avec un aqueduc. Vous pouvez y faire une excursion en bateau ou louer un bateau vous-même (permis de navigation non requis).

Cascade de Pisserotte – Arfeuilles
Ces belles cascades sont situées juste en dessous d’Arfeuilles. La légende raconte qu’il y avait ici un vortex d’une profondeur insondable. Tous ceux qui l’examinaient disparaissaient dans les profondeurs. Les villageois ont essayé de remplir le ravin avec des rochers, mais le ravin a tout rejeté, créant une cascade. Vous pouvez y faire un bon pique-nique et tremper vos orteils dans les zones calmes. Beau point de départ pour une promenade. Le GR3 (qui fait partie du chemin de pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle) passe juste devant ici.

Barrages – Renaisson
Deux réservoirs y sont situés: le Barrage de Rouchain et le Barrage de la Tache (ou du Chartrain), qui alimentent la région de Roanne en eau potable. Ce dernier est le plus ancien (1888-1891) et possède un réservoir de 3,6 millions de m3. Au bord de cette barrage-voûte (vers Saint-Rirand) se dresse un Douglas de 66 m de haut, l’un des plus hauts arbres de France. Le barrage de Rouchain est un barrage gravitaire datant de 1976 d’un volume de 6,5 millions de m3. Vous pouvez vous promener autour et sur les barrages et visiter la Maison de l’Eau à proximité. Les sports nautiques ne sont pas autorisés.


Se promener

Plus de 80 itinéraires ont été décrits dans les environs de Marcigny. Vous pouvez sélectionner par emplacement et par longueur via ce site web avec des itinéraires de randonnée. Vous pouvez télécharger un carte au format pdf.

Forêt de Lespinasse – Vivans
Belle forêt de chêne (455 ha) chargée d’histoire. Julius Ceasar a écrit sur une escarmouche entre les légions d’Arvernes et d’Aspinassia dans la vallée de Texonnaria, le prédécesseur de cette forêt. Différents itinéraires (randonnées pédestres ou VTT) sont indiqués. Il y a aussi une promenade pour les handicapés /poussettes. Il y a aussi des marais où vous pouvez pêcher (avec un permis!) et de belles aires de pique-nique. Visitez également le centre d’accueil Le Grand Couvert à Vivans pour tout savoir sur cette forêt.

Forêt domaniale des Charmays – Semur-en-Brionnais
Très vieille forêt avec une charge mystique. Vous montez de la Chapelle Notre-Dame de La Touche jusqu’à une source prétendue médicinale. L’histoire raconte qu’une femme a bu au puits et n’a pas été blessée après avoir été écrasée par une charrette. En guise de remerciement, elle a placé une statue de la Vierge au puits. Tournez à droite et la forêt de épinettes cède la place aux fourrés de chênes. Ici, vous verrez d’anciennes formations rocheuses, des huttes mystérieuses et rencontrerez des moutons échappés de la ferme à la lisière de la forêt. On dit que le hameau voisin de Montmegin abritait des druides.

Belvédère du Mont Rigaud – Deux Grosnes
Belle zone forestière pour se rafraîchir lors des journées chaudes. Depuis le parking, vous pouvez marcher 650 m directement jusqu’à une tour d’observation en bois, d’où vous pourrez apercevoir le Mont Blanc par beau temps. En chemin, vous rencontrerez une source mystérieuse entourée de nombreuses croix en bois. L’histoire raconte qu’un moine doté de pouvoirs de guérison y vivait. À sa mort, sa tombe fut placée dans la source, conférant à l’eau des propriétés magiques. On dit que l’eau augmente la fertilité féminine. Si vous recherchez plus de challenge, une balade de 15 km démarre de la Maison de la Randonnée et du Trail au Col de Crie et passe également par la tour en bois.


Les villes

Paray-le-Monial
Ce lieu de pèlerinage est dédié à la vénération du Sacré-Cœur. Au XVIIe siècle, la religieuse Marguerite-Marie aurait vu le Christ dans une vision montrant son cœur, en référence à ses souffrances et à sa rédemption. Aujourd’hui, elle a été canonisée et repose dans la Chapelle de la Visitation, où elle a également eu sa vision. De nombreuses communautés religieuses sont implantées ici, vous permettant ainsi de profiter d’une tranquillité sereine au centre-ville. La Basilique du Sacré-Cœur est l’église la plus impressionnante et des messes en plein air ont lieu dans le Parc des Chapelains adjacent.

Roanne
Gastronomie, art et plaisance, tels sont ici les concepts clés. Situé sur la Loire et point de départ du Canal de Roanne à Digoin, vous pourrez flâner le long du port de plaisance et des quais et ensuite remonter le long de la Loire de l’autre côté. Pour la culture, visitez le musée Joseph Déchelette avec ses collections d’archéologie et d’art et promenez-vous devant les immeubles parisiens. Côté gastronomie, la ville doit sa renommée aux frères Troisgros, qui ont reçu 3 étoiles Michelin. Si cela pouvait être un peu plus simple, vous trouverez un parc, une aire de jeux et des terrasses à côté de la gare.

Cluny
Siège de l’ordre monastique de Cluny, fondé en 910. Jusqu’à la construction de Saint-Pierre de Rome (1506), l’église abbatiale de Cluny était le plus grand édifice religieux d’Europe. Grâce à une stricte discipline monastique et à la charité, l’ordre gagna de nombreux adeptes et devint un lieu de pèlerinage pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Même si vous ne vous souciez pas beaucoup de religion, Cluny vaut le détour. Allez au Haras National et visitez les écuries, un spectacle équestre ou montez vous-même en selle et suivez l’un des itinéraires équestres de la région.

Vichy
La ville thermale de Vichy, aux célèbres onguents, était un lieu incontournable au XIXe siècle avec son casino, ses hôtels et bien sûr ses sources chaudes. Aujourd’hui, vous pouvez toujours vous promener dans le centre, le long des avenues aux façades de style Art nouveau et dans les magnifiques parcs. Ne manquez pas les sources et tirez une bouteille d’eau pour goûter à l’eau alléchante et légèrement salée. Emportez chez vous quelques pastilles Vichy, ces douceurs sont élaborées avec des sels minéraux issus de l’eau de source. Les agréables terrasses lounge le long de l’Allier sont recommandées, on y trouve également une grande aire de jeux.


Les villages

Semur-en-Brionnais
Ce village figure sur la liste des « Plus beaux villages de France ». Vous pourrez y admirer l’un des plus anciens châteaux de Bourgogne, les premières fondations datent de la fin du Xe siècle. Promenez-vous ensuite dans ce joli village avec une belle église et un monastère. Au monastère il y a une boutique de produits artisanaux. Vous pouvez vous promener derrière les murs de la ville pour une belle vue et également visiter le « Grenier au sel ». La gabelle détestée, l’une des raisons de la Révolution française, était stockée dans ce « bureau des impôts », aujourd’hui c’est une galerie.

Le Crozet
Les bons moments se mêlent aux temps oubliés dans cette place forte restaurée avec amour qui vous plonge dans une riche histoire avec ses façades et ses places fleuries. Il était autrefois entouré de murs avec des tours et des ponts-levis, et on en trouve encore aujourd’hui des vestiges, comme la tour du château sur laquelle on peut escalader. Laissez-vous surprendre par les maisons à colombages du XIIe siècle et les bâtiments Renaissance du XVIe siècle et visitez le Musée des Arts et Traditions populaires avec des reconstitutions d’anciens ateliers et de nombreuses informations sur l’histoire de ce beau village.

Charlieu
A Charlieu, vous pourrez flâner dans les ruelles étroites et vous émerveiller devant de belles façades à colombages. Ne manquez pas une visite à l’abbaye bénédictine. Admirez les anciennes fondations datant de 872, admirez les œuvres d’art sacrées et grimpez jusqu’à la crête de l’église abbatiale Saint-Fortuné pour admirer la vue. Vous y trouverez également un beau cloître. Ce cloître fut acheté par les Américains au XXe siècle et allait être démantelé. L’État français l’a arrêté et ainsi le Couvent des Cordeliers peut toujours être visité.

La Benisson-Dieu
Le point culminant de ce village est la grande abbaye au très beau toit, fondée en 1138 par les disciples de Saint-Bernard. On estime qu’à son apogée l’abbaye comptait environ 5 000 moines qui résidaient soit dans l’abbaye elle-même, soit dans l’une de ses nombreuses dépendances de la région. Après la Révolution française, tous les moines disparurent. Les bâtiments furent vendus et servirent de carrières. Quelques années plus tard, l’église fut rachetée par les villageois pour devenir une église paroissiale. Sur cette base, de plus en plus de restaurations ont été réalisées pour lui donner le charme d’aujourd’hui.

La Clayette
Joli village bâti autour d’un château à douves du 13ème siècle. Le château a évolué pour devenir un château entouré de douves et d’un grand étang dans lequel se reflètent joliment les tourelles gothiques. L’étang regorge de grosses carpes que les Français aiment pêcher. Il y a plusieurs terrasses agréables autour du château. Le château est une propriété privée, mais certaines parties peuvent être visitées quelques fois par semaine, comme la tour Paray qui domine tout depuis le XVe siècle, les écuries, la cuisine médiévale, la chapelle et autres dépendances du château.

Saint-Haon-le-Châtel
Les murs et les rues murmurent l’histoire. Situé sur un rocher au pied des Monts de la Madeleine, ce village a conservé de nombreux trésors architecturaux, comme les remparts, les tours rondes, les bastides et les maisons pittoresques. Avec un peu d’imagination, vous pourrez ressentir l’âme de ceux qui ont parcouru les rues d’ici au fil des siècles. Découvrez la charmante église romane avec un très ancien cimetière au sommet de la colline, les belles façades de l’hôtel Pelletier, la maison au cadran solaire et le jardin médiéval avec plantes et légumes d’antan.

error: